Stig Dagerman : notre besoin de consolation est impossible à rassasier

Stig Dagerman, écrivain suédois adulé , tira les conséquences de de ce très beau texte: en 1954, âgé de 31 ans, il mit en marche le moteurs de sa voiture dans son garage dont il avait prit soin de …

Source : Stig Dagerman : notre besoin de consolation est impossible à rassasier

Une réflexion au sujet de « Stig Dagerman : notre besoin de consolation est impossible à rassasier »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s