Archives pour la catégorie Simone Weil

Sortir de la caverne

« Le temps et la caverne. Sortir de la caverne, être détaché consiste à ne plus s’orienter vers l’avenir.« 

http://classiques.uqac.ca/classiques/weil_simone/pesanteur_et_grace/pesanteur_et_grace.doc#pesanteur_et_grace_06

« Le présent ne reçoit pas la finalité. L’avenir non plus, car il est seulement ce qui sera présent. Mais on ne le sait pas. Si on porte sur le présent la pointe de ce désir en nous qui correspond à la finalité, elle perce à travers jusqu’à l’éternel.
C’est là l’usage du désespoir qui détourne de l’avenir.

Quand on est déçu par un plaisir qu’on attendait et qui vient, la cause de la déception, c’est qu’on attendait de l’avenir. Et une fois qu’il est là, c’est du présent. Il faudrait que l’avenir fût là sans cesser d’être l’avenir. Absurdité dont seule l’éternité guérit.« 

Publicités

L’évolution de « Higher algebra » en 130 ans

Source : L’évolution de « Higher algebra » en 130 ans

De « Conspiracy » (2001) à « HHhH » (2017) : HEYDRICH le visage du MAL

Source : De « Conspiracy » (2001) à « HHhH » (2017) : HEYDRICH le visage du MAL

Le coup d’Etat de #Hollande et #Jouyet :création d’un Golem appelé #Macron

Source : Le coup d’Etat de #Hollande et #Jouyet :création d’un Golem appelé #Macron

Un geste politique et philosophique : porter à la fois la croix et l’étoile de David en pendentifs

Source : Un geste politique et philosophique : porter à la fois la croix et l’étoile de David en pendentifs

George Bataille :  » le bleu du ciel » (1935): le jour des morts

Suite de cet article où j’avais déjà fixé quelques vertiges de cet ouvrage “Le bleu du ciel” où ils abondent , tirés d’une première partie du livre titrée “les pieds m…

Source : George Bataille :  » le bleu du ciel » (1935): le jour des morts

« Le bleu du ciel » (1935) : les pieds maternels; Georges Bataille et Simone Weil

Dans ce roman, Lazare représente Simone Weil que Bataille rencontrait souvent à cette époque : “Les jugements sur elle sont intrigués et contradictoires. Raymond Aron, comme d’habitude, est r…

Source : « Le bleu du ciel » (1935) : les pieds maternels; Georges Bataille et Simone Weil